Origine du maté : d’où vient cette boisson de plus en plus répandue ?

Le maté a le vent en poupe et se démocratise de plus en plus en Occident. Une boisson stimulante aux nombreuses vertus que beaucoup de sportifs apprécient pour ses propriétés dynamisantes. Outre la consommation du maté par des sportifs de renom qui a probablement aidé à la promotion de cette boisson, le maté présente de réels bienfaits. Mais alors, quelle est l’origine du maté ? D’où vient cette boisson qui se répand en Occident et en Orient ? Venant parfois même à remplacer les traditionnels thés ou cafés de certaines populations ?

L’Amérique latine à l’origine du maté

L’origine du maté nous vient du peuple Amérindien Guarani. Un peuple semi-nomade qui vivait de chasse, de cueillette et de pêche. Situés dans les pays comme l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay, les guaranis ont découvert la plante de yerba maté et l’ont immédiatement adoptée. Une espèce de plante amazonienne proche du houx qui pousse et se développe généralement au bord de ruisseaux.

©Gilles Potvin @Le Monde en Image

Le maté ou le thé des jésuites

À l’époque des colonisations, le peuple des guaranis fut envahi par les jésuites. Découvrant cette plante qui « chasse la fatigue » et qui « favorise la bonne humeur » les jésuites ont pris en charge son exploitation. Une activité qui fut par la suite reprise par leurs propriétaires, les guaranis. Le maté a depuis conservé cette autre appellation : « le thé des jésuites » qui fait référence à cette période de l’histoire.

L’arrivée du maté en Europe

Le retour des colons en Europe a permis la découverte du maté par les Européens. C’est au XVIème siècle que ces derniers ont découvert la fameuse boisson stimulante. Celle qui chasserait la fatigue et qui favoriserait la bonne humeur. De quoi séduire la population de l’époque et rapidement, les Espagnols ont adopté cette nouvelle boisson.

L’origine du maté et son importance en Amérique Latine

L’origine du maté remonte à plusieurs siècles. Dès sa découverte, cette plante fut immédiatement adoptée par le peuple guarani. Le rituel sacré consistait et consiste encore aujourd’hui à faire passer le maté de main en main dans le et de déguster tour à tour cette boisson. Le maté est aujourd’hui un des symboles nationaux de l’Argentine, du Paraguay et de l’Uruguay. Il est d’ailleurs courant de voir des habitants déguster leur maté dans la rue tout au long de la journée. Cette boisson est également consommée au Chili, en Bolivie ou encore au Brésil où le maté est surnommé « Chimarrao ».

L’origine du maté et son déploiement dans le monde

Calebasse à maté @cecile-fabien-vers-jerusalem.over-blog.com

Si les premiers consommateurs de maté au monde sont les habitants d’Amérique latine, ils sont toutefois suivis de près par les Syriens. En effet, les nombreuses migrations ont permis ce brassage de culture et cette importation d’une partie de la culture amérindienne sur le sol syrien. Les Syriens ayant fui leur pays se sont pour certains rendus en Amérique latine. À l’heure actuelle, on ne compte d’ailleurs pas moins de 4 millions de Syriens au Brésil et 2,5 millions en Argentine.

À leur retour au pays, les Syriens ont transmis cette coutume : la consommation quotidienne du maté. Avec 1200 tonnes de maté consommés par mois, ils sont les deuxièmes plus grands consommateurs au Monde. Une boisson en majorité répandue dans les campagnes mais qui a su séduire toute la population. Celle-ci a en effet envahi les bureaux de Damas et le monde citadin, malgré la préparation que demande cette délicieuse boisson.

Comment préparer le maté ?

Le maté est une boisson qui peut se boire chaude ou froide. Froide, la boisson a un autre nom et se fait appeler « terreré ». Elle se consomme en été avec des glaçons et peut être agrémentée de fruits pour ajouter une saveur acidulée. Vous pouvez choisir de consommer votre maté en suivant la méthode traditionnelle ou plus simplement en l’infusant à l’aide d’une théière classique. Si vous optez pour la méthode traditionnelle, il vous faudra alors une calebasse et une bombilla, deux ustensiles incontournables pour déguster le maté. Manya-Maté vous propose une large gamme de calebasses et de bombillas originales et colorées pour vous permettre de boire le maté de la meilleure des manières.

Dégustation du maté à la méthode traditionnelle

Si vous optez pour la méthode traditionnelle il vous faudra une calebasse et une bombilla. La préparation peut paraître fastidieuse au début mais rassurez-vous, une fois que vous aurez pris la main, préparer le maté sera un jeu d’enfant !

  • Déposez les feuilles de maté dans votre calebasse
  • Avec la paume de la main, bloquez l’ouverture de la calebasse, renversez-la et secouer doucement.
  • Après cette opération, les feuilles de maté se sont bien mélangées et offrent un mélange bien homogène.
  • Placez vos herbes sur un côté de la calebasse en l’inclinant à 45°C.
  • Placez la bombilla jusqu’au fond du récipient et fixez la correctement.
  • Ajoutez de l’eau chaude mais pas brûlante (environ 75°C) dans la moitié du récipient qui est vide. Plus l’eau est chaude, au plus votre maté aura un goût amer et perdra tous les nutriments alors soyez prudents !
  • Votre maté est prêt à être dégusté ! Vous pouvez rajouter de l’eau au fur et à mesure jusqu’à ne plus sentir le goût du maté.

Boire le maté sans calebasse ni bombilla

Théière classique pour maté

Si vous souhaitez découvrir le maté mais que vous n’avez pas encore les éléments traditionnels pour le goûter, pas de panique ! Le maté peut également se boire plus simplement, en étant infusé. Pour cela, il vous suffit d’infuser deux bonnes cuillères à café de maté dans une théière avec une eau à 75°C. Laissez infuser 3 minutes environ puis servez votre boisson dans un mug classique. Le goût n’en sera pas altéré et vous pourrez ainsi déguster cette boisson dynamisante qui à coup sûr vous permettra de vous booster et de passer une journée pleine d’énergie ! Vous pouvez également réinfuser 4 à 5 fois le même maté dans votre théière. Une fois le goût disparu, vous pouvez jeter les feuilles de maté dans vos plantes vertes.

Le maté de Manya-Maté : un maté biologique haut de gamme

Chez Manya-Maté, nous vous proposons du maté qui provient d’une coopérative française de commerce équitable certifiée agriculture biologique. Plus précisément, ce maté vient d’une région subtropicale en Argentine nommée la Province de Misiones. Le maté est d’ailleurs l’une des principales productions de cette région permettant ainsi de faire vivre une grande partie de la population locale. Cette dernière est composée principalement de petits producteurs argentins. Soucieux de fournir un produit de qualité, Manya-Maté met également un point d’honneur à choisir un maté dont l’exploitation demeure éthique. Il s’agit d’un commerce équitable respectueux de l’environnement mais également des conditions de travail et de vie des producteurs argentins. À partir de cette plante, nous préparons nous-même de délicieuses recettes d’infusion en y ajoutant des épices, des agrumes, des plantes médicinales ou encore des huiles essentielles. Une transformation made in France, depuis notre atelier situé dans l’Ain.

recette de maté
Recette de maté by Manya-Maté

Tout comme le thé ou le café, le maté fait partie des 3 boissons contenant de la caféine les plus consommées au Monde. Véritable booster d’énergie, le maté possède de nombreuses vertus. Notre boutique propose une gamme de recettes de maté originales et variées pour le plaisir de vos papilles ! Rendez-vous vite sur notre e-shop et choisissez laquelle de ces recettes vous souhaitez déguster !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.